Guide des droits et des démarches administratives

Dans quel cas doit-on recourir à un architecte ?
Question-réponse

Le recours aux services d'un architecte est obligatoire pour établir le projet architectural, sauf dérogations.

Particulier

Les personnes physiques (les particuliers) doivent recourir aux services d'un architecte pour établir le projet architectural, sauf dérogations.

Le recours à un architecte est obligatoire si la surface de plancher de votre construction dépasse 150 m².

Il est possible d'obtenir gratuitement des conseils auprès d'un architecte du conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE) ou du service urbanisme de la commune où est situé le terrain.

  • Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE)
  • Mairie de Carcès
  • À Paris :

  • Paris - Direction de l'urbanisme
  • Le recours à un architecte est obligatoire si les travaux conduisent soit la surface de plancher, soit l'emprise au sol de l'ensemble à dépasser 150 m².

    Il est possible d'obtenir gratuitement des conseils auprès d'un architecte du conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE) ou du service urbanisme de la commune où est situé le terrain.

  • Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE)
  • Mairie de Carcès
  • À Paris :

  • Paris - Direction de l'urbanisme
  • Personne morale

    Les personnes morales doivent recourir aux services d'un architecte pour établir le projet architectural quel que soit le projet (construction ou travaux).

    Il est possible d'obtenir gratuitement des conseils auprès d'un architecte du conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE) ou du service urbanisme de la commune où est situé le terrain.

    Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE)

    Site internet

    Mairie de Carcès

    31 rue du Maréchal-Foch
    BP 5
    83570 Carcès

    Tél. : +33 4 94 04 50 14

    Fax. : +33 4 94 04 35 91

    Horaires d'ouverture :
    Du vendredi au samedi : 09h00 - 12h00
    Du mercredi au jeudi : 09h00 - 12h00 / 13h30 - 17h00
    Le lundi : 09h00 - 12h00 / 13h30 - 17h00
    Le mardi : 09h00 - 12h00

    Informations complémentaires :

    Site internet

    E-mail

    Paris - Direction de l'urbanisme

    Site internet

    Exploitation agricole ou Cuma

    Les exploitations agricoles et les coopératives d'utilisation de matériel agricole (Cuma) doivent recourir aux services d'un architecte pour établir le projet architectural, sauf dérogations.

    Le recours à un architecte est obligatoire pour établir le projet architectural faisant l'objet d'une demande de permis de construire.

    Toutefois, le recours à un architecte n'est pas obligatoire si vous construisez ou modifiez pour vous-même :

    • une construction à usage agricole dont à la fois la surface de plancher et l'emprise au sol n'excèdent pas 800 m²,

    • des serres de production dont le pied-droit a une hauteur inférieure à 4 m et dont à la fois la surface de plancher et l'emprise au sol n’excèdent pas 2000 m².

    Il est possible d'obtenir gratuitement des conseils auprès d'un architecte du conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE) ou du service urbanisme de la commune où est situé le terrain.

  • Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE)
  • Mairie de Carcès
  • À Paris :

  • Paris - Direction de l'urbanisme
  • Le recours à un architecte est obligatoire si les travaux conduisent soit la surface de plancher, soit l'emprise au sol de l'ensemble à dépasser :

    • 800 m² pour une construction à usage agricole,

    • 2000 m² pour une serre de production dont le pied-droit a une hauteur inférieure à 4 m.

    Il est possible d'obtenir gratuitement des conseils auprès d'un architecte du conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE) ou du service urbanisme de la commune où est situé le terrain.

  • Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE)
  • Mairie de Carcès
  • À Paris :

  • Paris - Direction de l'urbanisme
  • Voir aussi

    Pour en savoir plus

    Modifié le 10/12/2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
    source www.service-public.fr